Are You Book Enough ?

La créativité ne s’use que si l’on ne s’en sert pas. J’ai trouvé un très joli moyen de la développer grâce au challenge #AreYouBookEnough initié par Sarah Mottaghinejad

Le Challenge

Tous les mois, des relieurs et artistes du monde entier se déchainent autour d’un thème donné… Miniature, BoxedIn, Secret, Trésor, les thèmes sont définis par les participants tous les six mois. L’objectif est de créer un livre d’artiste (au sens large) autour de ce thème et, en passant en revue le hashtag, vous constaterez par vous- même à quel point les interprétations sont variées et riches ! A la fin du mois, chacun publie sa sélection de ses 9 contributions préférées…

En bref, un challenge en mode collaboratif bon-enfant qui vous donnera mille idées et inspirations !

Juillet : « Trésor »

Pour ce mois ci, le thème était le trésor … Comme souvent, lorsque je n’ai pas d’idée précise, je me laisse le temps de « déconstruire » le mot. Identifier ce à quoi il me fait penser, ce qui rend ce mot unique …

Alors, un trésor c’est quoi ? Quelque chose de brillant ? Précieux ? J’ai voulu m’éloigner de cette vision. Non, pour moi, un trésor se cache au quotidien, en nous. C’est la somme des petites choses, parfois futiles et simples en apparence mais qui donnent la beauté à un moment.

Alors, j’ai décidé de faire quelque chose de très simple … Vous vous souvenez des bracelets brésiliens ? Ceux que l’on offrait (est-ce que cela se fait encore?) à notre meilleure amie pour sceller une amitié. Ces nœuds qui ne pouvaient se défaire, au même titre que ce qui nous reliait…. Voilà un trésor, simple en apparence, rien de brillant, mais si précieux…

The greatest treasures are not gold, nor jewels, nor works of art. They cannot be held in your hands. They’re held within your heart. For worldly things will fade away as seasons come and go. But the treasure of true friendship will never lose its glow.

— La Fée Clochette (oui j’ai des références!) —

De manière plus terre-à-terre et moins avouable, adolescente cela constituait un véritable trésor au sens capitaliste du terme tant j’en ai fabriqué et vendu dans la cour du collège !

Sur ce bracelet, j’ai cousu un livre – miniature nécessairement – en papier marbré fait main, reliant les pages d’une histoire dont on ne maîtrise pas tout (le principe des encres flottantes du papier marbré en est une parfaite illustration) mais qui, selon l’angle choisi nous permettra de voir ce qui est beau.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voici donc mon interprétation, farfelue peut-être, mais j’espère sensible, du thème « Treasure » : un bracelet de l’amitié, fragile, à garder toujours sur soi…

Et n’hésitez pas à aller voir sur instagram les réalisations des autres participants!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6 commentaires

    1. Merci Danièle ! Ça faisait 20 ans que je n avais pas refait de bracelet, mais c’est comme le vélo, ça ne s oublie pas et à peine attaché sur mon jean tous les souvenirs d ado remontaient! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.