L’Art d’être Grand Père, Victor Hugo

l'Art d'etre Grand Pere - Reliure de Création

En 2017, les « biennales mondiales de la reliure » proposaient pour leur 14e édition de relier cet ouvrage de Victor Hugo . Avec mon confrère et ami Didier Marchal nous avions décidé d’y participer ensemble.

Le recueil

Publié en 1877 ce recueil dévoile un visage que je ne connaissais pas de Victor Hugo. En effet, à la mort de son épouse et de l’un de ses fils, il prend en charge l’éducation de ses deux petits enfants, Jeanne et George. Ces poèmes y sont une ode à l’innocence de l’enfance, un moment de poésie à la fois mélancolique et joyeuse, comme pour sublimer l’ombre du drame qu’il vient de vivre…

J’ai devant les césars, les princes, les géants
De la force debout sur l’amas des néants,
Devant tous ceux que l’homme adore, exècre, encense,
Devant les Jupiters de la toute-puissance,
Été quarante ans fier, indompté, triomphant;
Et me voilà vaincu par un petit enfant.

Victor Hugo, Victor Sed Victus

Une création à 4 mains

Touchée par ce texte, j’ai proposé que notre reliure soit à son image, sobre et lumineuse…

Nous avons alors décidé d’une couverture plein cuir chagrin gris, dont la texture pourrait ressembler aux rides du grand père mais éclairé, comme des sourires, par des bandes de cuirs de couleurs. Celles-ci sont volontairement asymétriques et irrégulières un peu comme des gamins dont on ne peut prévoir les réactions.

Couture apparente sur bande de cuir

Le titre a été poussé à froid à partir de l’écriture manuscrite de mon fils, 6 ans à l’époque, certes plus vieux que George (2 ans) et Jeanne (10 mois) mais tout aussi désarmant !

L'Art d'être Grand Père - titre
Titre poussé à froid

Moi qu’un petit enfant rend tout à fait stupide,

J’en ai deux ; George et Jeanne ; et je prends l’un pour guide,
Et l’autre pour lumière, et j’accours à leur voix,

Victor Hugo, George et Jeanne

Les gardes intérieures ont été travaillées sur photoshop et indesign avec des extraits des poèmes que l’on trouvait particulièrement représentatifs, beaux et émouvants. Elles ont ensuite été imprimées sur papier éléphant à la fois pour sa tenue, sa texture et ses motifs discrets mais reconnaissables.

Pages de gardes - Extraits Victor Hugo
Pages de Gardes

Techniquement nous avons fait face à quelques défis, notamment puisque l’on souhaitait garder la couture apparente -un peu comme Victor Hugo se met à nu dans ces poèmes – mais il fallait trouver un moyen dans une reliure passée traditionnelle de remborder le cuir de manière suffisamment précise, tout en conservant un faux dos pour des raisons de solidité et d’esthétique.

Faire ainsi une reliure à quatre main est une belle opportunité d’allier des compétences complémentaires, à la fois sur les plans techniques et artistiques… la seule problématique ensuite est de se répartir la garde de l’oeuvre! C’est d’ailleurs parce que je profite de l’avoir chez moi quelques semaines (après une exposition) que je vous la présente aujourd’hui!

Si vous souhaitez résoudre cette problématique et acquérir cette création, contactez moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *